(Téhéran) Les Gardiens de la révolution iraniens ont testé « avec succès » une fusée dont le moteur est à combustible solide et pouvant transporter des satellites, a affirmé jeudi soir le chef de leur département aérospatial.

Mis à jour le 14 janvier
Agence France-Presse

L’armée idéologique de la République islamique d’Iran a diffusé la vidéo d’un test réussi – selon elle – du moteur de propulsion principal de la fusée. Ce test date de la semaine dernière, d’après cette source.

« C’est la première fois que l’Iran utilise une fusée à combustible solide plutôt qu’une fusée à combustible liquide utilisée au cours des deux dernières années », a déclaré le général Amirali Hajizadeh, cité par l’agence de presse iranienne Irna.

« L’Iran peut désormais envoyer davantage de satellites dans l’espace », a-t-il ajouté.

Les fusées à combustible solide peuvent être utilisées par des lanceurs mobiles, tandis que les fusées à combustible solide pur sont principalement liées aux systèmes de missiles balistiques.

« Les nouveaux satellites iraniens sont constitués de corps composites non métalliques avec des propulseurs immobiles, ce qui augmentera encore la puissance de la fusée et réduira les coûts », a assuré le général cité par Irna.

L’Iran avait annoncé le 30 décembre le lancement dans l’espace d’une fusée transportant trois appareils de recherche spatiale, provoquant immédiatement des protestations américaines. Le lendemain, Téhéran avait indiqué que ce lancement avait échoué.