(Téhéran) L’Iran a enregistré lundi un nouveau record d’infections en 24 h à la COVID-19 avec plus de 37 000 cas, sur fond d’accélération de l’épidémie dans le pays, qui a aussi enregistré son plus grand nombre de décès quotidiens depuis trois mois.

Agence France-Presse

Au cours des dernières 24 heures, le ministère iranien de la Santé a recensé 37 189 nouveaux cas de coronavirus, portant le nombre total de contaminations à 3 940 708.

Le ministère a également enregistré sur la même période 411 décès liés au coronavirus, portant le nombre total des morts à 91 407.

C’est le nombre de décès quotidiens le plus important recensé depuis le 28 avril.

De l’aveu même des autorités sanitaires nationales, les chiffres officiels sur l’épidémie sont largement sous-évalués.

Depuis moins d’une semaine, le pays a par ailleurs franchi pour la première fois la barre des 30 000 cas liés au variant Delta, plus contagieux.

Pays du Proche et Moyen-Orient le plus durement touché par la pandémie, l’Iran peine à contenir depuis plusieurs semaines ce que le gouvernement présente comme une « cinquième vague » épidémique.

Comme de nombreux autres pays, la République islamique compte sur les vaccins pour sortir de la crise sanitaire, mais la campagne de vaccination, lancée début février, n’avance pas aussi vite que le souhaitent les autorités.

Plus de 10,2 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin, tandis que 2,7 millions ont reçu les deux injections nécessaires, a indiqué lundi le ministère de la Santé.