(Téhéran) Le nombre quotidien de contaminations au nouveau coronavirus a franchi en Iran pour la première fois la barre des 30 000 cas, a annoncé lundi le ministère iranien de la Santé, moins d’une semaine après le dernier record quotidien enregistré par le pays.

Agence France-Presse

Au cours des dernières 24 heures, l’Iran a recensé 31 814 nouveaux cas de contagion, portant le nombre total de cas à 3 723 246.

Le ministère a également enregistré 322 décès supplémentaires liés au coronavirus, portant le nombre total des morts à 89 122.

L’Iran est le pays du Proche et Moyen-Orient le plus durement touché par la pandémie. De l’aveu même des autorités sanitaires nationales, les chiffres officiels sur l’épidémie de coronavirus y sont largement sous-évalués par rapport à la réalité.

Mardi dernier, le pays a enregistré 27 444 cas, dernier record en date avant celui établi lundi.

Les autorités avaient fermé le 19 juillet au soir les services publics et les banques à Téhéran ainsi que dans la province voisine d’Alborz pour contenir l’augmentation du nombre de cas d’infection au virus. Des mesures strictes – une première depuis le début de la pandémie – qui ont pris fin lundi matin.

Face au virus, l’Iran n’a jamais imposé de confinement généralisé à ses 83 millions d’habitants ou à l’échelle d’une ville ou d’une région.

La République islamique d’Iran peine à contenir depuis plusieurs semaines ce que le gouvernement présente comme une « cinquième vague » de la maladie, portée par la propagation du variant Delta, très contagieux.

Comme de nombreux autres pays, la République islamique compte sur les vaccins pour sortir de la crise sanitaire, mais la campagne de vaccination, lancée début février, n’avance pas aussi vite que le souhaitent les autorités.

Un peu plus de 8,1 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin contre le coronavirus, tandis que seulement 2,4 millions ont reçu les deux injections nécessaires, a indiqué lundi le ministère de la Santé.

Les autorités ont approuvé l’utilisation d’urgence de deux vaccins produits localement.