(Gaza) Les avions de combat israéliens ont déclenché une série de lourdes frappes aériennes à plusieurs endroits dans la ville de Gaza tôt lundi, quelques heures après une déclaration télévisée du premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou.

Fares Akram And Ravi Nessman Associated Press

Les médias locaux ont rapporté que la principale route côtière à l’ouest de la ville, des centres de sécurité et espaces ouverts figuraient parmi les cibles touchées. La société de distribution d’électricité a indiqué que les frappes aériennes avaient endommagé une ligne d’alimentation de la seule centrale électrique de Gaza.

Aucun blessé n’a été signalé dans l’immédiat.

Ces frappes suivent celles de dimanche qui ont tué 42 Palestiniens et détruit trois immeubles à Gaza, représentant ainsi l’attaque la plus meurtrière de cette escalade militaire entre Israël et le groupe militant du Hamas.

PHOTO MOHAMMED SALEM, REUTERS

Suzy Eshkuntana, 6 ans, a été rescapée des ruines d’un édifice de la ville de Gaza, dimanche.

Le Hamas a également lancé des roquettes depuis la bande de Gaza vers des zones civiles en Israël. L’une d’elles s’est écrasée dans une synagogue de la ville d’Ashkelon, quelques heures avant les offices du soir pour la fête juive de Chavouot, ont indiqué les services d’urgence israéliens. Aucun blessé n’a été signalé.

Dans un discours télévisé dimanche, Benyamin Nétanyahou a déclaré que les attaques israéliennes se poursuivaient avec force. Il a dit aussi vouloir faire payer le Hamas.

Les hostilités se sont intensifiées à plusieurs reprises au cours de la dernière semaine, atteignant un sommet depuis la guerre de 2014 entre Israël et le Hamas.