(Nations unies) L’ONU appelle « à une retenue maximale » au Moyen-Orient après une explosion survenue mardi sur un navire iranien en mer Rouge qui pourrait avoir été commise par Israël, a déclaré mercredi son porte-parole.  

Agence France-Presse

« Nous sommes préoccupés » et « même si les circonstances (de cet évènement) restent peu claires, nous voulons souligner l’importance pour les parties concernées, y compris les pays de la région, d’observer une retenue maximale », a indiqué Stéphane Dujarric, tout en déplorant un « quatrième évènement de ce type dans la région en un peu plus d’un mois ».

L’ONU demande à ces mêmes pays « de s’abstenir de prendre des mesures conduisant à l’escalade, et en particulier de respecter leurs obligations en vertu du droit international », a-t-il ajouté.  

Téhéran a annoncé mercredi qu’« un navire commercial » iranien, le Saviz, croisant en mer Rouge avait été endommagé la veille par une explosion d’origine indéterminée alors que des informations de presse font état d’une attaque de « représailles » israélienne.

L’agence iranienne Tasnim a de son côté qualifié le Saviz de bâtiment utilisé par les forces armées du pays et précisé qu’il avait été endommagé par « l’explosion de mines magnétiques sur sa coque ».

Citant une source officielle américaine, le quotidien américain New York Times a rapporté que « les Israéliens avaient prévenu les États-Unis que leurs forces avaient frappé le (Saviz mardi) à environ 7 h 30 heure locale ».

Les autorités israéliennes n’ont pas réagi immédiatement aux informations du journal.