(Jérusalem) Israël a annoncé mercredi la fermeture des passages frontaliers avec la Jordanie et l’Égypte, une nouvelle mesure pour tenter de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Agence France-Presse

Les autorités israéliennes ont imposé fin décembre un troisième confinement pour tenter de venir à bout de la pandémie. Mardi, les vols internationaux ont été suspendus au moins jusqu’au 31 janvier.

« Pour compléter les efforts en vue d’empêcher l’augmentation des cas d’infection, le ministre de l’Intérieur Arié Dery a annoncé que les points de passage seraient fermés aux Israéliens et aux étrangers », a indiqué un communiqué du ministère.

Il s’agit du passage frontalier d’Arava, près d’Eilat (sud d’Israël), et de celui de cheikh Hussein dans la vallée du Jourdain, tous deux à la frontière avec la Jordanie, ainsi que du passage de Taba, avec l’Égypte.

La fermeture entrera en vigueur jeudi et sera maintenue jusqu’au dimanche 31 janvier au moins.

620 698 cas, 4574 décès

Le pont Allenby, contrôlé par Israël et reliant la Cisjordanie occupée à la Jordanie, sera lui fermé jeudi et jusqu’à nouvel ordre, a indiqué le Bureau de coordination des activités du gouvernement israélien dans les Territoires palestiniens. La mesure a été décidée en coordination avec la Jordanie et l’Autorité palestinienne, selon la même source.  

En parallèle à ces mesures sanitaires, les autorités mènent une vaste campagne de vaccination qui a permis d’administrer une première dose de vaccin à près de 2,8 des neuf millions d’habitants d’Israël.

S’exprimant par vidéo devant le forum de Davos, le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a expliqué que la fermeture des passages terrestres, en plus de la suspension des vols internationaux, permettrait à Israël « de vacciner des millions de personnes » et « d’essayer de gagner la course entre variant et vaccination ».

Malgré ces mesures sanitaires, le mois de janvier est dès à présent le plus meurtrier au pays, avec plus de 1000 morts liés au virus sur les plus de 4500 dénombrés depuis mars. Jusqu’au 27 janvier, Israël a officiellement enregistré 620 698 cas, dont 4574 décès.