(Ankara) La Turquie et la Russie ont conclu vendredi un accord pour coordonner des patrouilles conjointes dans la province d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, où un fragile cessez-le-feu a mis fin à des semaines de violences.

Agence France-Presse

À l’issue de quatre jours de discussions entre militaires russes et turc à Ankara, le ministre turc de la Défense Hulusi Akar a annoncé que les deux parties avaient signé un document confirmant que des patrouilles débuteraient dimanche sur une autoroute stratégique de la province d’Idlib, la M4.

« Nous allons ouvrir des centres de coordination et diriger ce processus conjointement », a déclaré M. Akar, cité par l’agence de presse étatique Anadolu.

La semaine dernière, Ankara et Moscou ont conclu un accord de cessez-le-feu pour mettre un terme à des semaines d’escalade qui ont atteint un pic avec des affrontements entre militaires turcs et syriens à Idlib.

Même si la Turquie soutient des groupes rebelles en Syrie et la Russie appuie le régime de Bachar al-Assad, ces deux pays coopèrent depuis plusieurs années sur le dossier syrien.

Entré en vigueur le 6 mars, l’accord de cessez-le-feu a permis de rétablir un semblant de calme dans la province d’Idlib, théâtre pendant plusieurs mois d’intenses bombardements des avions des forces de Damas et de Moscou qui ont provoqué une catastrophe humanitaire.