(Téhéran) L’Iran a fait état vendredi du décès de huit personnes infectées par le nouveau coronavirus parmi 143 nouveaux cas détectés ces dernières 24 h, portant le bilan à 34 morts.

Agence France-Presse

Au total, 388 personnes ont été infectées et les 143 nouveaux cas ont été détectés en majorité dans la province de Téhéran (64) du Gilan (25) ainsi que celles de Qom (16) et Ispahan (10), a annoncé le porte-parole du ministère de la Santé Kianouche Jahanpour à la télévision d’État.

Cette hausse « est due au fait que la maladie est en train de se propager » en Iran «, a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

Selon M. Jahanpour, » 73 personnes infectées ont été soignées et ont quitté l’hôpital au cours des derniers jours « .

La propagation du nouveau coronavirus en Iran » se poursuivra pendant des jours, voire des semaines « a toutefois estimé le porte-parole ajoutant que » le pic de la maladie serait dans les jours qui viennent lors de la semaine prochaine « .

M. Jahanpour a annoncé jeudi que le nombre de laboratoires de détection de la maladie COVID-19 augmentait et qu’il fallait » s’attendre à une augmentation soudaine du nombre de personnes testées positives « .

Les autorités iraniennes ont annoncé mercredi soir des restrictions à la libre circulation dans le pays afin d’enrayer la propagation du virus.

Le ministre de la Santé iranien Saïd Namaki a annoncé vendredi que toutes les écoles seraient fermées de samedi à mardi. » Nous avons une semaine assez difficile devant nous «, a-t-il ajouté à la télévision d’État.

Le Parlement sera également fermé en raison de l’épidémie » jusqu’à nouvel ordre «, selon la télévision.

Fait rare, la grande prière hebdomadaire musulmane du vendredi a été annulée à Téhéran et dans les capitales de 22 autres provinces (sur 31), dont les villes de Qom et Machhad, ainsi que dans d’autres zones infectées.

Plus de 78 000 personnes ont jusqu’ici été contaminées en Chine, foyer de l’épidémie, dont 2788 ont péri. Le nouveau coronavirus touche également des dizaines d’autres pays, contaminant plus de 4000 personnes et faisant plus de 60 morts.

En dehors de la Chine, l’Iran est le pays où ont été annoncés le plus de décès liés à cette maladie causée par le nouveau coronavirus. De hauts responsables iraniens, dont le vice-ministre de la Santé, ont été infectés.