(Londres) Deux employés d’Oxfam ont été tués mercredi en Syrie lors de l’attaque de leur véhicule par un groupe armé pour l’heure « non-identifié », a annoncé l’organisation humanitaire dans un communiqué.

Agence France-Presse

L'attaque est survenue à 14 h locales (7 h, heure du Québec) entre les localités de Nawa et Al-Yaduda : Wissam Hazim, un officier de sécurité, et Adel Al-Halabi, chauffeur, ont perdu la vie, a annoncé Oxfam. Un bénévole de l’association a également été blessé.

« Nous sommes dévastés par la perte de deux estimés collègues qui ont été tués alors qu’ils travaillaient pour apporter de l’aide à des civils pris dans le conflit syrien », a déclaré le directeur d’Oxfam dans le pays, Moutaz Adham.

« Notre amour et nos pensées vont à leurs familles. Nous condamnons cette attaque dans les termes les plus fermes », a-t-il ajouté, « il est essentiel que les travailleurs humanitaires puissent apporter une aide vitale aux civils sans être eux-mêmes attaqués ».

Créée au Royaume-Uni en 1942, Oxfam a apporté une aide humanitaire, incluant eau propre et vêtement, à 1,2 million de personnes en Syrie l’année dernière, selon l’ONG.

Selon l’organisation internationale pour la sécurité des ONG, 128 événements mettant en cause la sécurité de leurs personnels ont été recensés fin janvier en Syrie lors des 12 mois qui ont précédé. Ils comprennent trois enlèvements, 11 morts et 32 blessés.

Sur la même période, la Syrie est au sixième rang des pays où sont recensés le plus d’événements de ce type, derrière la République démocratique du Congo (374), le Soudan du Sud (300), la République centrafricaine (272), l’Afghanistan (252) et le Mali (211).