(Mehola) Des dizaines de colons israéliens à bord de tracteurs ont traversé lundi le point de passage entre Israël et la vallée du Jourdain pour réclamer l’annexion immédiate de ce territoire palestinien occupé sans attendre le feu vert des États-Unis.

Agence France-Presse

Arborant drapeaux israéliens et banderoles avec l’inscription « On marque l’histoire, on impose la souveraineté », le cortège a été suivi d’automobilistes klaxonnant en signe de soutien, selon une équipe de l’AFP sur place.

Les manifestants portaient des t-shirts blancs sur lesquels on pouvait lire « Annexion maintenant ! »

PHOTO EMMANUEL DUNAND, AFP

Des enfants brandissant des drapeaux israéliens dans la colonie de Méhola, dans la vallée du Jourdain, en Cisjordanie occupée par Israël.

Dévoilé le 28 janvier, le projet de règlement du conflit israélo-palestinien du président américain Donald Trump prévoit notamment l’annexion par Israël de la vallée du Jourdain, une zone agricole représentant environ 30 % de la Cisjordanie, un territoire palestinien occupé depuis juin 1967 par Israël.

La droite radicale israélienne tente de convaincre le premier ministre Benyamin Nétanyahou de procéder dès maintenant à cette annexion, mais l’architecte du plan américain et gendre de M. Trump, Jared Kushner, a appelé à temporiser, au moins après les élections israéliennes du 2 mars, avant d’envisager l’annexion de cette vallée.  

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Le président américain Donald Trump et le premier ministre d'Israël Benyamin Nétanyahou lors de leur annonce conjointe à Washington d'un «plan de paix» proposant à Israël d'annexer les territoires occupés.

« Après 52 ans d’attente, il est temps d’annexer la vallée du Jourdain, la majorité du peuple est en faveur de ce geste », a déclaré, à la tête du cortège, David Elhayani, président du Conseil de Yesha, la principale organisation représentant les colons.  

Des centaines d’habitants de la région se sont ensuite réunis à Mehola, la première colonie israélienne implantée dans la vallée du Jourdain, et qui a célébré cette semaine son 52e anniversaire.  

PHOTO D'ARCHIVES SAID KHATIB, AFP

Des manifestants palestiniens protestant contre le «plan de paix» du président Trump, le jour de son annonce, le 27 janvier.

Selon des sondages publiés dans la presse israélienne, la majorité des Israéliens est en faveur de l’annexion de la vallée du Jourdain, où vivent environ 10 000 colons et quelque 65 000 Palestiniens selon les données de l’organisation israélienne anticolonisation B’Tselem.

Au total, plus de 450 000 personnes se répartissent dans environ 150 colonies israéliennes en Cisjordanie, selon les derniers chiffres du gouvernement israélien.  

PHOTO EMMANUEL DUNAND, AFP

Encouragés par le « plan de paix » américano-israélien, des colons israéliens ont défilé en tracteurs de la ville de Beit Shean, en Israël, jusqu'à la colonie de Shadmot Méhola, en Cisjordanie occupée, pour réclamer l'annexion de territoires occupés.

La colonisation israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem-Est est illégale au regard du droit international. Les États-Unis ont toutefois changé en novembre leur position sur ce dossier sensible, jugeant que les colonies n’étaient pas contraires au droit international.

S’étirant du sud du lac de Tibériade au nord de la mer Morte, la vallée du Jourdain est stratégique pour son industrie agricole, ses ressources en eau, et son positionnement pour les militaires, le long de la frontière avec la Jordanie et près de la Syrie.