(Kaboul) Deux policiers afghans ont été tués samedi à Kaboul dans l’explosion d’une bombe ventouse, a annoncé un porte-parole de la police.

Agence France-Presse

L’engin explosif, qui avait été placé sous une camionnette de la police dans le centre de la capitale afghane, a en outre blessé un civil, a précisé à la presse le porte-parole, Ferdaws Faramarz.

Deux agents de sécurité ont également été blessés dans l’explosion d’une seconde bombe fixée sous une autre camionnette de la police, dans l’ouest de Kaboul.

Une troisième bombe a également explosé mais sans causer de victime dans la capitale afghane, en proie depuis plusieurs mois à une recrudescence des violences.

PHOTO RAHMAT GUL, ASSOCIATED PRESS

Les assassinats ciblés de journalistes, personnalités politiques et défenseurs des droits de l'homme sont également devenus de plus en plus fréquents en Afghanistan en dépit des pourparlers de paix entre les talibans et le gouvernement en cours depuis septembre à Doha.

Le gouvernement accuse les talibans d’être à l’origine de ces attaques et meurtres souvent non revendiqués, et de chercher à peser ainsi sur ces négociations à Doha, qui ont été suspendues jusqu’au 5 janvier.

Plusieurs de ces attaques ont parfois aussi été revendiquées par le groupe djihadiste de l’État islamique.