(Washington) Jared Kushner, gendre et conseiller de Donald Trump, se rendra la semaine prochaine en Israël et au Maroc pour évoquer la normalisation des relations entre les deux pays, a indiqué mardi à l’AFP un responsable américain.

Agence France-Presse

La délégation américaine, dirigée par M. Kushner, empruntera le premier vol commercial direct reliant Tel-Aviv à Rabat, a-t-on précisé de même source.

M. Kushner est attendu lundi en Israël.

Après les Émirats arabes unis, le Bahreïn et le Soudan, le Maroc, qui avait déjà entretenu des relations officielles avec Israël à la fin des années 1990, est le quatrième pays arabe depuis août à promettre d’établir des relations diplomatiques avec l’État hébreu.

Ce nouvel accord a été annoncé la semaine dernière par Donald Trump qui a, d’un même souffle, reconnu la souveraineté du Maroc sur la région du Sahara occidental.

Cette ancienne colonie espagnole est revendiquée par les Marocains et les indépendantistes du Front Polisario, soutenus par l’Algérie, voisine et grande rivale régionale de Rabat.

Le Maroc, qui contrôle 80 % de ce territoire désertique de 266 000 km2, propose une autonomie sous sa souveraineté, alors que le Polisario réclame un référendum d’autodétermination, prévu par un accord de cessez-le-feu signé en 1991 sous l’égide de l’ONU après 16 ans de guerre.