(Koweït) Le nouveau prince héritier de Koweït, cheikh Mechaal al-Ahmad al-Jaber Al-Sabah, a prêté serment après avoir été confirmé jeudi par le Parlement lors d’une session spéciale.

Agence France-Presse

L’assemblée a approuvé à l’unanimité le choix de cheikh Mechaal, 80 ans, par le nouvel émir, cheikh Nawaf al-Ahmad Al-Sabah, qui a été par ailleurs validé par la famille régnante.

Cheikh Mechaal était le commandant en chef adjoint de la Garde nationale, un corps d’élite chargé de la défense du territoire de l’émirat, qui est indépendant de l’armée régulière koweïtienne.

Il s’est tenu à l’écart des disputes qui ont agité les différentes branches de la famille des Al-Sabah, qui a étalé ses divergences en public ces dernières années.  

Le nouveau prince héritier a commencé sa carrière au sein du ministère de l’Intérieur, dirigeant en 1967 le « département des investigations générales » qu’il avait transformé en 1980 en « département de sécurité de l’État ».

Il a subi en 2016 « avec succès » une opération à l’étranger dont la nature n’a pas été précisée.

Le nouvel émir a remplacé à 83 ans le 30 septembre cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, décédé à 91 ans après avoir été au pouvoir depuis 2006.

Il a reconduit mardi le gouvernement, le chargeant notamment de préparer les élections législatives prévues à une date non précisée.