Le président américain Donald Trump a affirmé vendredi ne pas chercher de « changement de régime » à Téhéran après l’élimination du général iranien Qassem Soleimani, qu’il a qualifié de « terroriste numéro un » dans le monde.

Agence France-Presse

Affirmant avoir agi pour « arrêter » une guerre, pas pour en commencer une, il a assuré que Qassem Soleimani préparait des attaques « imminentes » contre des diplomates et des militaires américains.

« Soleimani avait fait de la mort d’innocents une passion répugnante », a-t-il martelé avant de lancer une mise en garde aux « terroristes » qui s’en prennent aux Américains.

« Nous vous trouverons. Nous vous éliminerons. Nous protégerons toujours nos diplomates, nos soldats, tous les Américains et nos alliés », a lancé le président américain qui s’exprimait depuis son club de Mar-a-Lago en Floride où il est en vacances.

« J’ai un profond respect pour le peuple iranien », a-t-il ajouté. « Nous ne cherchons pas de changement de régime ».