(Ryad) Le secrétaire à la Défense Mark Esper s’est entretenu mardi avec le roi Salmane ben Abdel Aziz de «la coopération stratégique» entre les États-Unis et l’Arabie saoudite, après la décision de Washington d’envoyer des milliers de soldats dans le royaume.

Agence France-Presse

L’entretien à Riyad, où M. Esper est arrivé lundi soir, a également porté sur des questions de défense d’intérêt commun et la situation dans la région, en présence notamment du vice-ministre de la Défense, le prince Khaled ben Salmane, a indiqué l’agence officielle SPA.

Le responsable américain a également discuté avec le prince héritier et ministre de la Défense Mohammed ben Salmane de la «coopération militaire et en matière de défense».

Washington a approuvé le 11 octobre l’envoi de plusieurs milliers de militaires en Arabie saoudite afin de protéger son grand allié dans la région face aux actes de «déstabilisation» menés selon les États-Unis par l’Iran.

Washington avait déjà annoncé fin septembre l’envoi de 200 militaires dans le royaume, le premier déploiement du genre depuis le retrait des troupes américaines en 2003.

Avec ces précédents déploiements, au total 3000 soldats supplémentaires ont été «prolongés ou autorisés au cours du dernier mois», selon le Pentagone.

Outre les militaires, les renforts comprennent notamment des missiles Patriot et un bouclier anti-missile THAAD.

Ces derniers mois, les tensions dans la région se sont accrues entre l’Arabie saoudite et les États-Unis, d’une part, et leur ennemi, l’Iran, d’autre part.