(Jalalabad) Au moins dix civils dont un enfant ont été tués lundi à Jalalabad, dans l’est de l’Afghanistan, dans l’explosion d’une bombe visant un autobus transportant de jeunes recrues de l’armée, ont annoncé des responsables.

Agence France-Presse

« La bombe était placée sur une moto. Malheureusement dix civils, dont un enfant, ont été tués et 27 ont été blessés », a dit à l’AFP le porte-parole du gouverneur de la région de Nangarhar, Ataullah Khogyani. Ces informations ont été confirmées par le ministère de l’Intérieur.

L’attentat, qui n’a pas été revendiqué dans un premier temps, a eu lieu dans l’après-midi. Les autorités n’ont fourni aucun bilan concernant les recrues. Les informations sur des pertes militaires dans des attaques sont généralement fournies séparément.

Cette attaque intervient au 18e anniversaire de l’intervention américaine en Afghanistan, qui avait chassé les talibans du pouvoir après quelques semaines. Le conflit s’est enlisé depuis. Les talibans et les États-Unis menaient encore récemment des pourparlers sur un retrait des troupes américaines, qui ont été suspendus par Donald Trump.

Le premier adversaire des talibans reste l’armée nationale afghane et les forces de police. La ville de Jalalabad, proche de la frontière avec le Pakistan, qui abrite de nombreux talibans, est souvent le théâtre d’attentats.