(Elazar) Deux Israéliens ont été blessés dans une attaque à la voiture bélier à l’entrée de la colonie d’Elazar, située au sud de Bethléem, en Cisjordanie occupée, a indiqué vendredi l’armée israélienne.

Agence France-Presse

« Une enquête préliminaire de l’incident indique qu’un terroriste a écrasé deux civils », affirme l’armée dans un communiqué. Alors qu’il rentrait chez lui après son service, un policier a été témoin de l’attaque et a vu le chauffeur tenter de sortir du véhicule. Il lui a « tiré dessus » et l’a « neutralisé », a indiqué la police, sans épiloguer.

L’incident s’est déroulé à une station de bus située en face de l’entrée de la colonie. Peu après l’attaque, d’importants effectifs de forces de sécurité patrouillaient le secteur, selon un photographe de l’AFP sur place.

Un jeune homme de 17 ans a été évacué vers l’hôpital Hadassa, à Jérusalem, dans un état grave et sous respiration artificielle, selon une porte-parole de cet hôpital. Une jeune fille, dont les blessures sont moins graves, a également été évacuée dans un autre hôpital.

Les deux blessés sont un frère et une sœur habitant dans la colonie Elazar où cette attaque a semé l’émoi, d’autant qu’elle survient un peu plus d’une semaine après la découverte du corps dans le même secteur d’un jeune soldat israélien de 19 ans, poignardé à mort.

Jeudi, deux mineurs palestiniens ont poignardé et blessé « légèrement » jeudi un policier israélien dans la vieille ville de Jérusalem. L’un des assaillants a été tué dans les tirs de représailles de la police et le second a été évacué dans un hôpital israélien qui a jugé son état « critique ».  

Selon la police, l’attaque a eu lieu devant l’une des portes donnant sur l’esplanade des Mosquées, dans la vieille ville de Jérusalem.

Dimanche, des affrontements entre policiers israéliens et des musulmans sur l’esplanade des Mosquées, haut lieu de tension à Jérusalem, avaient fait des dizaines de blessés palestiniens.  

Quatre policiers israéliens avaient aussi été blessés lors de ces heurts au premier jour de la fête musulmane de l’Aïd al-Adha, qui coïncidait cette année avec la commémoration juive de Ticha Beav.

L’esplanade des Mosquées est le troisième lieu saint de l’islam et le site le plus sacré pour les juifs, car considéré comme le lieu de leurs deux Temples, dont Ticha Beav commémore la destruction, par les Babyloniens en 587 avant J.-C. puis par les Romains en l’an 70.