(Jérusalem) Le conseil des ministres israélien va se réunir dimanche sur le plateau du Golan pour voter l’appellation d’une colonie du nom du président américain Donald Trump.

Agence France-Presse

M. Trump avait reconnu le 25 mars la souveraineté d’Israël sur la partie du Golan que l’État hébreu avait prise à la Syrie pendant la guerre des Six Jours de 1967, puis annexée en 1981.

L’ONU n’a jamais reconnu cette annexion et considère qu’Israël occupe cette partie du plateau du Golan.

«Le premier ministre Benyamin Nétanyahou fera voter par le gouvernement la création d’une localité nouvelle sur le Golan au nom du président Trump», a indiqué le bureau du premier ministre israélien dans un communiqué.

Le conseil des ministres se réunira sur le plateau du Golan ce dimanche pour remercier le président Trump d’avoir reconnu la souveraineté israélienne sur le Golan.

M. Nétanyahou avait annoncé en avril qu’une colonie israélienne sur le Golan occupé allait porter le nom de M. Trump. Les médias israéliens affirmaient que cette nouvelle localité serait nommée «Ramat Trump» (Hauteurs Trump) et construite dans la partie nord du territoire.

Environ 18 000 Syriens appartenant à la communauté druze – dont la plupart refusent la citoyenneté israélienne – vivent toujours dans le Golan occupé, où se sont installés quelque 20 000 colons israéliens dans 33 colonies de peuplement.