(Nations unies) Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a appelé dimanche à « une retenue maximale » et une « désescalade immédiate » après l’intensification des hostilités entre Israël et les groupes armés de la bande de Gaza.

Agence France-Presse

Antonio Guterres « condamne dans les termes les plus forts le lancement de tirs de roquettes depuis Gaza sur Israël, en particulier visant les centres de population civile », selon un communiqué de l’ONU.

« Il appelle toutes les parties à une retenue maximale, une désescalade immédiate et à revenir aux ententes de ces derniers mois », ajoute le communiqué.

L’envoyé des Nations unies pour le Proche-Orient, Nickolay Mladenov, « travaille étroitement avec l’Égypte et tous ceux concernés pour restaurer le calme », conclut le communiqué.

Au deuxième jour d’un accès de fièvre meurtrier qui fait craindre un nouveau conflit, l’armée israélienne poursuit sans relâche ses vagues de frappes sur la bande de Gaza, visant le Hamas et le Djihad islamique, en réponse aux roquettes tirées de Gaza vers Israël.  

PHOTO MOHAMMED SALEM, REUTERS

Une frappe israélienne sur Gaza, le 4 mai.

Ces violences remettent en cause une trêve fragile observée depuis fin mars entre Israël et le Hamas et ses alliés, qui se sont livré trois guerres dans l’enclave depuis 2008.