Un soldat israélien accusé d'avoir achevé un assaillant palestinien blessé en Cisjordanie occupée a été inculpé lundi d'homicide par la justice militaire et non pour le crime plus grave d'assassinat, a-t-on appris de source militaire.

Publié le 18 avr. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le soldat franco-israélien de 19 ans, dont l'identité n'a pas été dévoilée et qui a comparu devant le tribunal militaire de Jaffa, a été inculpé pour avoir enfreint le 24 mars à Hébron les consignes de tirs en ouvrant le feu «sans justification opérationnelle alors que le terroriste était blessé à terre et ne présentait aucun danger», indique l'acte d'accusation, auquel l'AFP a eu accès.

Plus de détails suivront.