Au moins 19 personnes ont été tuées et 40 blessées jeudi dans deux attentats et la chute d'obus dans des quartiers chiites du nord de Bagdad, selon des sources de sécurité et médicales.

Publié le 18 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Dans le quartier à majorité chiite de Kazimiya, un attentat suicide et la chute d'obus ont fait 14 morts alors qu'un attentat à la voiture piégée dans le quartier de Tobchi a coûté la vie à cinq personnes, selon ces sources.

Les attaques n'ont pas immédiatement été revendiquées, mais les extrémistes sunnites, notamment les jihadistes de l'organisation État islamique (EI), prennent fréquemment pour cible des membres de la majorité chiite en Irak.

En juin, les militants de l'EI ont pris le contrôle de larges secteurs à l'ouest et au nord de Bagdad à la faveur d'une offensive face à laquelle les forces irakiennes ont été incapables de résister.

Depuis, l'armée fédérale irakienne, aidée par des combattants kurdes, des milices chiites et des tribus sunnites loyales à Bagdad, se bat pour regagner du terrain, appuyée par des frappes aériennes américaines.