Des heurts entre l'armée du Yémen et la branche locale d'al-Qaïda ont fait au moins 13 morts dans les rangs des présumés militants, et quatre tués chez les soldats, ont annoncé des responsables militaires.

Ahmed Al-Haj ASSOCIATED PRESS

Ces responsables ont mentionné que les combats ont débuté aux petites heures lorsqu'un conducteur au volant d'une voiture piégée a attaqué un camp militaire dans la ville d'al-Qatn dans la province de Hadramawt (sud). Des militants ont ensuite donné l'assaut contre le camp, déclenchant une fusillade qui a duré plus d'une heure, et au cours de laquelle 10 présumés militants et quatre soldats ont trouvé la mort.

L'armée a également tiré des obus d'artillerie contre une maison voisine qui pouvait abriter des combattants d'al-Qaïda, tuant trois présumés militants à l'intérieur.

Les États-Unis considèrent la branche yéménite d'al-Qaïda comme la plus active de la planète. Washington fournit de l'aide aux forces de sécurité et effectue des frappes de drones contre de présumés militants.