Des centaines de partisans du mouvement palestinien Hamas se sont rassemblés vendredi sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est pour protester contre le chef de l'armée égyptienne Abdel Fattah al-Sissi, qui a destitué le président islamiste Mohamed Morsi.

Publié le 16 août 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Quelque 600 personnes, proches du mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza, ont manifesté après la prière du vendredi, selon un correspondant de l'AFP.

Ils ont également prié pour les centaines de partisans du président égyptien déchu tués mercredi dans la dispersion sanglante par la police et l'armée de leurs camps au Caire.

L'assaut contre les camps et les violences qui ont suivi à travers le pays ont fait près de 600 morts et plus de 3000 blessés, selon un bilan officiel.

Sur l'esplanade des Mosquées, les manifestants, agitant des pancartes en hommage aux victimes, ont accusé le général Sissi d'être un «collaborateur américain» au service d'Israël, et scandé que Morsi était toujours le président de l'Égypte.

Dans le cortège on pouvait voir des affiches de Sissi et d'Hitler, avec comme légendes «Hitler tuait des juifs pour son peuple», et «Sissi tue son peuple pour des juifs».

La police israélienne n'est pas intervenue.

À Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, des centaines de Palestiniens ont également manifesté en soutien à Mohamed Morsi, selon un correspondant de l'AFP.

Brandissant des drapeaux aux couleurs de l'Égypte, du Hamas et des territoires palestiniens, ils ont essayé de se rendre à la moquée Al-Hussein, dans le centre de la ville, mais ont été stoppés par des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne.

Des heurts ont alors éclaté, dans lesquels un manifestant a été blessé et d'autres arrêtés.

Un rassemblement en soutien à Morsi est prévu par le Mouvement islamique arabe israélien samedi après-midi.