Des manifestants libanais ont affronté la police jeudi dans le centre de Beyrouth, lors d'un rassemblement pour protester contre la prolongation du mandat du Parlement.

Publié le 20 juin 2013
ASSOCIATED PRESS

Le mois dernier, les 128 membres du Parlement ont décidé de prolonger leur mandat d'un an et demi, repoussant les élections à plus tard à cause de la détérioration de la sécurité dans le pays, causée par la guerre en Syrie voisine.

Les manifestants estiment que le prolongement de la législature est inconstitutionnel et demandent au gouvernement d'organiser des élections parlementaires, prévues à l'origine en juin.

La police antiémeute a eu recours à des bâtons pour repousser des manifestants qui lançaient des pierres et qui tentaient de franchir un cordon policier pour se rendre au parlement. Un petit groupe de manifestants a ensuite érigé des tentes près du parlement afin d'y tenir un «sit-in» d'une durée indéterminée.

Des affrontements intercommunautaires liés à la guerre en Syrie ont éclaté avec une régularité inquiétante au Liban au cours des derniers mois.