Source ID:; App Source:

Nétanyahou veut un gouvernement «large» pour défendre Israël

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou.... (Photo: AFP)

Agrandir

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou.

Photo: AFP

Agence France-Presse
JERUSALEM

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a indiqué dimanche qu'il voulait former un gouvernement «large» et «stable» afin de faire face aux «importantes menaces» visant Israël, provenant notamment selon lui de l'Iran.

«La région entière est secouée par la violence et nous devons être prêts, forts et déterminés face à toute éventualité», a déclaré M. Nétanyahou lors du conseil des ministres hebdomadaire.

«Je vais donc m'efforcer de constituer le gouvernement le plus large et le plus stable possible afin de faire face à toutes les importantes menaces sécuritaires qui visent Israël», a poursuivi le premier ministre sortant.

M. Nétanyahou s'est attelé à la formation d'une nouvelle coalition gouvernementale après les élections législatives de mardi.

Évoquant la journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah, dimanche, il a accusé les dirigeants iraniens de «nier l'existence de l'Holocauste tout en préparant ce qu'ils croient être le prochain Holocauste: la destruction de l'État juif».

«Ils n'arrêtent pas leur course incessante et systématique pour obtenir des armes nucléaires afin d'y parvenir. Nous ne prenons pas ces menaces à la légère et nous les empêcherons, c'est notre première priorité en tant que gouvernement et en tant que peuple», a assuré M. Nétanyahou.

Le premier ministre israélien insiste régulièrement sur la menace représentée selon lui par l'accession de l'Iran au nucléaire militaire, malgré les démentis de Téhéran, menaçant même de frappes «préventives».

Mais il n'a jusqu'à présent pas réussi à convaincre ses alliés de la nécessité d'une opération militaire contre les sites nucléaires iraniens.

M. Nétanyahou a de nouveau souligné la nécessité d'«observer ce qui se passe en Iran et chez ses affidés, et ce qui se passe ailleurs avec des armes létales dans une Syrie qui est en train de se désintégrer».

Selon des médias israéliens, le premier ministre a eu mercredi dernier des discussions urgentes avec les chefs des agences de sécurité israéliennes et ses principaux ministres sur la situation en Syrie et le risque que pose l'arsenal d'armes de destruction massive qui y serait stocké si le régime venait à tomber.

M. Nétanyahou aurait proposé au centriste Yaïr Lapid, l'ex-star de télévision qui a réalisé une percée électorale inattendue en Israël, le ministère des Affaires étrangères, selon des médias israéliens.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer