Des avions turcs ont bombardé dans la nuit des positions kurdes en Irak, ont annoncé lundi à l'AFP des sources militaires turques.

Publié le 8 oct. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Une douzaine d'avions de combat F-16, décollant d'une base militaire à Diyarbakir, ont pris pour cible quatre camps situés dans les monts Kandil et les alentours, où s'abritent, selon Ankara, les chefs de la rébellion kurde de Turquie.

On ignore dans l'immédiat s'il y a eu des victimes.

Le gouvernement turc avait demandé la semaine dernière au Parlement de renouveler l'autorisation pour l'armée turque d'attaquer les bases arrière de la rébellion kurde, situées en Irak.

Mardi dernier, l'Irak a dit vouloir mettre fin à la présence de soldats turcs stationnés au Kurdistan. Bagdad voudrait abroger les accords signés en 1995 et qui prévoyaient l'installation de bases militaires turques dans le nord de l'Irak, à Dohouk, l'une des quatre provinces de la région autonome du Kurdistan irakien.

L'accord autorisait cette présence turque pour permettre à l'armée turque «de traquer le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK)», selon l'accord.

Les relations entre Bagdad et Ankara se sont détérioré cette année, notamment avec le refus turc d'extrader le vice-président irakien, Tarek al-Hachémi, condamné à mort par contumace en Irak.