Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé dimanche que l'Iran «n'a pas besoin de recourir à des assassinats», rejetant les accusations américaines impliquant Téhéran dans un complot présumé pour assassiner l'ambassadeur saoudien aux États-Unis.

Publié le 16 oct. 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«La nation iranienne est civilisée et n'a pas besoin de recourir à des assassinats», a déclaré M. Ahmadinejad lors d'un discours devant des lycéens rapporté par le site de la télévision d'État.

«L'assassinat est une méthode qui vous appartient, à vous les Américains», a ajouté M. Ahmadinejad en s'adressant directement à Washington, accusé notamment par Téhéran d'être derrière les assassinats ou les attentats visant plusieurs scientifiques nucléaires iraniens depuis 2010.

«Chaque jour, ils (Occidentaux, ndlr) lancent une nouvelle campagne contre l'Iran», a encore dénoncé le président iranien. «Un jour ils nous imposent la guerre, un jour ils nous imposent des sanctions économiques, un autre jour ils font des pressions politiques, mais rien n'empêchera le progrès de la nation iranienne», a-t-il poursuivi.

La justice américaine a annoncé mardi l'inculpation de deux ressortissants iraniens accusés d'avoir projeté d'assassiner l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington dans le cadre d'une opération planifiée par Téhéran.

L'Iran a immédiatement rejeté ces accusations, criant à une manipulation destinée à diviser les pays musulmans, à protéger Israël et à isoler davantage la République islamique déjà soumise à de sévères sanctions internationales pour ses programmes nucléaire et balistique controversés.

Le guide suprême iranien Ali Khamenei a rejeté samedi en bloc les accusations américaines.

Les États-Unis «ont créé toute une histoire ces derniers jours (...) avec des accusations absurdes contre un certain nombre d'Iraniens (...) et en accusant l'Iran de soutenir le terrorisme, mais ce type de conspiration ne réussira pas à isoler» la République islamique, a affirmé le numéro un iranien.