Bethléem a accueilli un nombre record de pèlerins, ont annoncé samedi des responsables palestiniens, alors que des milliers de fidèles célébraient Noël samedi dans cette ville, qui selon les Évangiles a vu naître Jésus.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les visiteurs pourraient même être plus nombreux que les 90 000 prévus par l'Autorité palestinienne.

«C'est la première année que Bethléem accueille autant de monde», a déclaré à l'AFP un responsable de cette ville de Cisjordanie occupée, George Saade, précisant cependant que les chiffres exacts n'étaient pas encore disponibles.

L'armée israélienne, présente sur les principaux postes de contrôle menant à la ville palestinienne autonome, ne disposait pas non plus des chiffres.

Dans le sillage de la deuxième intifada, déclenchée en 2000, la crainte d'une résurgence des violences a tenu les touristes à distance, laissant pendant plusieurs années Bethléem déserte au moment de Noël.

Mais en 2010, la cité a accueilli près de 1,5 million de visiteurs, et la Terre sainte dans son ensemble plus de 3 millions, un chiffre record, selon les statistiques palestiniennes.

Pour Bethléem, c'est le troisième Noël consécutif avec une affluence record. Selon les autorités, les 24 hôtels de la ville affichaient complet.

Les autorités israéliennes avaient par ailleurs décidé d'accorder des permis spéciaux aux chrétiens palestiniens des Territoires occupés (7.000) et de Gaza (500) afin de leur permettre d'aller à Bethléem ou de rendre visite à leurs familles installées dans des zones habituellement interdites.

Et pour la première fois, Israël a autorisé 200 chrétiens originaires de pays arabes, avec lesquels l'État hébreu n'entretient pas de relations diplomatiques (à l'exception de l'Égypte et la Jordanie), à pénétrer sur le territoire israélien via la frontière jordanienne.