Les talibans ont affirmé dimanche avoir capturé un soldat américain après en avoir tué un autre lors d'une embuscade au sud de Kaboul, alors que les recherches continuent pour retrouver les deux militaires disparus depuis vendredi.

Nasrat Shoaib AGENCE FRANCE-PRESSE

«Les deux soldats américains sont venus hier (samedi, ndlr) dans le district de Charkh, dans la province du Logar. Nos combattants les ont attaqués. L'un a été tué dans un échange de coups de feu et le second a été capturé vivant», a déclaré Zabihullah Muhahid, un porte-parole des talibans, très présents dans ce district.

«Nous avons emporté le corps (du soldat tué) et le soldat capturé et ils ont été conduits dans un endroit sûr», a ajouté M. Mujahid, s'exprimant par téléphone d'un endroit inconnu.

«Nous publierons plus tard des détails et leur identité. Nous n'avons pas décidé de leur sort et de ce que nous voulons en échange», a-t-il souligné.

Dimanche, les forces internationales continuaient, grâce à des moyens aériens et des unités au sol, de rechercher les deux soldats - appartenant à l'US Navy- portés disparus depuis vendredi après avoir, selon l'Otan, quitté Kaboul.

«Ils sont toujours portés disparus, nous n'avons toujours pas eu de contact avec qui que ce soit, donc nous ne pouvons pas dire ce qui leur est arrivé», a indiqué à l'AFP un responsable militaire de l'Otan à Kaboul s'exprimant sous couvert de l'anonymat.

«Il n'y a pas de confirmation qu'ils sont morts ou ont été capturés», a ajouté ce responsable, faisant état de «rumeurs» selon lesquelles l'un des militaires serait mort.

Selon le porte-parole du gouvernorat du Logar, Din Mohammad Darwaish, les militaires avaient quitté vendredi soir leur base du district de Charkh pour aller en «territoire ennemi» où ils sont tombés sur une embuscade.

«L'un d'entre eux a été tué et l'autre a été capturé» par les talibans, selon M. Darwaish.

Les soldats portaient des uniformes et se déplaçaient à bord d'un véhicule civil tout-terrain.

Deux radios locales diffusent pour l'Otan des messages décrivant les deux disparus et offrant 10.000 dollars pour toute information permettant de retrouver chacun des militaires, selon un journaliste de l'AFP dans le Logar.

Le véhicule des deux militaires avait été retrouvé dans un endroit où les deux militaires n'auraient pas dû se trouver, selon un responsable de l'Otan.

Les talibans détiennent depuis plus d'un an un soldat américain de 24 ans, Bowe Bergdahl, le premier capturé depuis le début de l'intervention internationale en Afghanistan à la fin 2001.

L'armée américaine avait annoncé le 2 juillet 2009 qu'il avait disparu depuis trois jours d'une base de la province de Paktika (sud-est) et qu'il avait sans doute été enlevé par des rebelles.

Les talibans avaient ensuite confirmé sa capture, affirmant qu'il se trouvait «en état d'ébriété» lorsqu'il a été capturé.

Le 19 juillet 2009, les talibans avaient diffusé une première vidéo le montrant en apparente bonne santé. Il avait alors réclamé le retrait des troupes américaines d'Afghanistan.

La disparition des deux soldats américains intervient alors que le chef d'état-major interarmées américain, l'amiral Michael Mullen, se trouve en Afghanistan.

Arrivé dans la matinée à Jalalabad, dans le nord-est du pays, l'amiral Mullen a rencontré des soldats déployés sur la base Joyce, avant de se rendre à Kaboul pour des entretiens avec le général David Petraeus, nouveau patron des forces internationales et américaines en Afghanistan.

«Il n'y a pas un jour qui passe sans que je ne pense aux sacrifices» des soldats américains, a déclaré l'amiral Mullen alors que les troupes internationales, notamment américaines, connaissent ces dernières semaines leurs pires pertes depuis 2001.