L'intellectuel juif américain Noam Chomsky, interdit d'accès en Cisjordanie par les autorités israéliennes, a donné mardi une vidéo-conférence depuis Amman en Jordanie au profit des étudiants de l'université palestinienne de Bir-Zeit.

Mis à jour le 18 mai 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Une centaine d'étudiants de cet établissement proche de Ramallah, en Cisjordanie, ont assisté à cette conférence que M. Chomsky, 81 ans, aurait dû prononcer devant eux lundi s'il n'avait pas été refoulé par les autorités israéliennes, a-t-on appris auprès de l'université palestinienne.

> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

Noam Chomsky avait auparavant expliqué à la Chaîne-10 de télévision israélienne avoir été empêché d'entrer en Cisjordanie en venant de Jordanie, via le point de passage sur le Jourdain contrôlé par les Israéliens.

«J'y suis allé avec ma fille et deux vieux amis. Nous nous sommes rendus normalement à la frontière où nous avons tous été interrogés. Ils s'intéressaient particulièrement à moi», a raconté le professeur de linguistique de l'Institut de technologie du Massachusetts.

Les gardes-frontières, qui «répercutaient des questions du ministère (israélien) de l'Intérieur», étaient «très polis», a-t-il dit, ajoutant toutefois s'être vu refuser le droit de franchir le poste.

«Le gouvernement n'aime pas le genre de choses que je dis et ils n'ont pas aimé le fait que je ne parle qu'à Bir Zeit et pas aussi devant une université israélienne», a-t-il dit.

Une porte-parole du ministère israélien de l'Intérieur a de son côté expliqué à l'AFP que la décision visant M. Chomsky relevait apparemment d'une «sorte de malentendu», car ce dernier ne figurait sur «aucune liste» noire.

Dans un communiqué, l'université hébraïque de Jérusalem s'est élevée mardi contre cette décision en la qualifiant d'«embarrassante».

«L'Université Hébraïque s'efforce de lutter contre les tentatives de boycottage académique qui ont visé les universités israéliennes. Il est erroné de violer la liberté d'expression, où que ce soit», a affirmé ce texte.

Noam Chomsky est un critique virulent de la politique étrangère américaine et a souvent dénoncé l'occupation israélienne des territoires palestiniens.