Les Israéliens célébraient mardi «la fête de l'Indépendance» marquant le 62ème anniversaire de la création de l'État d'Israël.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La fête a débuté lundi soir par des feux d'artifice, des bals populaires, pique-niques familiaux, à l'issue du Jour du souvenir en l'honneur de ses «soldats morts au combat et des victimes d'attentats».

Le Président de l'État Shimon Peres a reçu mardi à sa résidence à Jérusalem 120 soldats considérés comme particulièrement méritants.

Des appareils de l'armée de l'air israélienne ont survolé les principales villes israéliennes alors que la marine de guerre effectuait des parades au larges des côtés israéliennes en Méditerranée.

Par ailleurs, l'armée israélienne a ouvert un certain nombre de ses bases aux visiteurs.

Des milliers de policiers et de militaires ont été déployés à travers le pays tandis que la Cisjordanie est soumise à un bouclage strict jusqu'à mardi minuit, de peur d'attentats.

La «fête de l'Indépendance» marquant la proclamation de l'État d'Israël est célébrée selon le calendrier hébraïque, le 14 mai 1948, correspondant cette année au 20 avril, un jour avant la fin du mandat britannique en Palestine. C'est la seule fête laïque d'Israël.