Au moins 56 personnes ont péri dans tout l'Afghanistan samedi, selon les autorités locales. Elles ont fait état de 30 talibans et neuf soldats afghans tués dans une bataille dans l'ouest, un gouverneur blessé par une bombe dans le nord, et 17 personnes tuées dans le reste du pays.

ASSOCIATED PRESS

Dans la province de Badghis tenue par les insurgés dans le nord-ouest de l'Afghanistan, l'armée soutenue par des forces internationales dit avoir tué 30 combattants ennemis et avoir perdu 13 hommes -neuf morts et quatre portés disparus. Les affrontements ont éclaté vendredi et se sont poursuivis samedi. Dans la province septentrionale de Kunduz, l'explosion d'une bombe au passage de la voiture du gouverneur Mohammad Omar a légèrement blessé ce dernier, selon son porte-parole Ahmad Sami Yawar, qui a imputé l'attentat aux «ennemis de la paix et de la sécurité», expression désignant habituellement les talibans et autres insurgés.

Le nord du pays encore largement épargné il y a deux ans par les violences qui frappaient le sud et l'est est de plus en plus souvent visé par les attaques au fur et à mesure que l'insurrection progresse dans le pays. Le président américain Barack Obama doit déployer 21 000 soldats supplémentaires en Afghanistan cet été pour renforcer l'effectif d'environ 40 000 hommes déjà sur place.