Un troisième attentat, suicide cette fois et visant des policiers, a été commis jeudi soir à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, après les explosions de deux bombes ayant fait au moins huit morts et une centaine de blessés sur des marchés, a annoncé la police.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Un kamikaze a précipité sa voiture bourrée d'explosifs contre un poste de contrôle routier de la police», a annoncé à l'AFP Sifat Ghayur, le chef de la police de la ville, qui redoutait «des victimes».Un autre officier, qui a requis l'anonymat, a assuré qu'un policier au moins avait été tué et huit avaient été blessés dans cet attentat, survenu dans un quartier périphérique de cette ville tentaculaire de 2,7 millions d'habitants.

Un peu plus tôt, deux bombes dissimulées sur des motos avaient explosé quasi-simultanément dans deux marchés contigus du centre, tuant au moins huit personnes et blessant une centaine d'autres, selon la police et les hôpitaux.