Soixante talibans ont été tués dans le sud de l'Afghanistan au cours d'une opération conjointe des forces armées afghanes et américaines qui ont également effectué une des plus importantes saisies d'opium, ont annoncé samedi les deux armées.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'opération avait débuté mardi à Marja, à une quarantaine de km de Lashkar Gah, la capitale de la province de Helmand. «Soixante talibans ont été tués», a précisé un communiqué conjoint des armées afghane et américaine.

L'armée a également saisi 92 tonnes de drogue, l'une des plus importantes saisies d'opium à ce jour, précise le communiqué.

Au cours de l'opération des quantités «énormes» de produits chimiques et de matériaux destinés à transformer l'opium en héroïne, des produits chimiques utilisés pour fabriquer des bombes et des armes ont également été saisis.

Cette opération a confirmé que Marja est un «centre d'activités multiples pour les rebelles», selon le communiqué.

La province de Helmand, où des milliers de soldats britanniques sont déployés, est la principale province productrice d'opium, qui représente plus de 90% de la production mondiale.

La majeure partie de cet opium est transformé en héroïne dans le pays puis envoyé sur les marchés européens, asiatiques et du Moyen-Orient.

Selon des responsables afghans, le trafic de drogue a rapporté l'an dernier aux talibans environ 100 millions de dollars qu'ils ont utilisés pour acheter des armes.

L'amiral américain Michael Mullen a déclaré jeudi au cours d'une audition au Congrès que la lutte contre le trafic de stupéfiants était cruciale pour affaiblir les talibans et leurs alliés insurgés.

Les violences des insurgés afghans, dont celles des talibans chassés du pouvoir en novembre 2001 par une coalition emmenée par les États-Unis, ont redoublé d'intensité depuis deux ans malgré la présence de 70 000 soldats étrangers.