Le Pakistan augmente rapidement son arsenal nucléaire, ce qui soulève des inquiétudes au Congrès américain sur le risque qu'une aide proposée de plusieurs milliards de dollars ne soit détournée vers le programme nucléaire d'Islamabad, rapporte lundi le New York Times.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon le quotidien, le chef d'état-major interarmées américain, l'amiral Mike Mullen, a informé les parlementaires américains de cette situation au cours de comptes rendus publics et confidentiels.Les initiatives d'Islamabad en matière nucléaire sont d'autant plus inquiétantes pour Washington que les Etats-Unis sont déjà préoccupés de la sécurité des 80 à 100 armes nucléaires du pays, craignant de les voir tomber aux mains des talibans, ajoute le journal.

Le Pakistan produit en outre une quantité inconnue d'uranium, et une fois une série de nouveaux réacteurs achevée, produira du plutonium pour des armes de nouvelle génération, poursuit le New York Times.

Le président américain Barack Obama a appelé à l'adoption d'un traité qui mettrait un terme à la production mondiale de nouvelles matières fissiles.

Des membres de son administration ont affirmé avoir dit au Congrès qu'ils entendaient s'assurer que l'aide militaire accordée au Pakistan soit destinée à la lutte antiterroriste et ne soit pas détournée, note le journal.

Mais la confirmation par l'amiral Mullen de l'augmentation de l'arsenal pakistanais risque d'accroître le malaise des parlementaires, indique le Times.

Ces comptes rendus interviennent au moment où le Congrès examine une aide de trois milliards de dollars sur les cinq prochaines années pour entraîner et équiper l'armée pakistanaise à la lutte anti-insurrection, souligne le journal. Cette aide s'ajouterait à une aide non-militaire de 7,5 milliards de dollars.