Source ID:; App Source:

Ahmadinejad célèbre un «front révolutionnaire commun» avec Chavez

Photo: Reuters... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Teheran

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a célébré jeudi à Téhéran devant son homologue vénézuélien Hugo Chavez un «front révolutionnaire commun» entre leurs pays, a rapporté l'agence iranienne Irna.

«Les relations entre l'Iran et le Venezuela ont débouché sur un front révolutionnaire commun», a déclaré le président iranien lors d'une rencontre avec M. Chavez, arrivé la veille à Téhéran.

Il a ajouté que la visite du président vénézuélien permettrait d'élaborer «un plan sur dix ans» entre les deux pays ainsi qu'un «plan pour combattre la crise mondiale».

Il a par ailleurs souhaité que les deux pays «continuent de demeurer côte à côte».

M. Chavez a déclaré pour sa part que les deux pays devaient «renforcer encore leur coopération commerciale pour ne pas dépendre du commerce mondial», selon Irna.

Des médias iraniens ont rapporté que la création d'une banque irano-vénézuélienne serait annoncée vendredi.

Il s'agit de la sixième visite en Iran de M. Chavez, qui est considéré comme un héros dans de nombreux pays du Proche-Orient.

Le chef de file de la gauche radicale en Amérique latine a rencontré à plusieurs reprises le président ultraconservateur Ahmadinejad. Leur dernière rencontre date de novembre 2007 à Téhéran.

En dépit de leurs différences culturelles, l'Iran et le Venezuela se sont rapprochés ces dernières années, notamment en raison de leur opposition aux Etats-Unis et à Israël.

M. Chavez est le premier soutien en Amérique latine de l'Iran et de son programme nucléaire controversé. Les puissances occidentales accusent Téhéran de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert de programme civil, ce que la République islamique dément.

A Doha, M. Chavez a qualifié mercredi le gouvernement israélien de «génocidaire et d'assassin», en référence à l'offensive dans la bande de Gaza en décembre-janvier.

Le Venezuela a rompu le 15 janvier ses relations diplomatiques avec Israël en expulsant son ambassadeur, pour protester contre la guerre de Gaza, qui a fait plus de 1300 morts palestiniens en 22 jours.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer