La compagnie nationale Iraqi Airways a effectué vendredi son premier vol depuis 19 ans vers l'Union européenne en reliant Bagdad à Stockholm, via Athènes, a indiqué samedi le ministère des Transports.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le ministre des Transports Amr Abdel Jabbar Ismaïl était vendredi à bord de l'appareil qui a fait escale dans la capitale grecque. Il a eu des entretiens avec les responsables (grecs) sur le développement des relations bilatérales», a-t-il dit dans un communiqué. M. Ismaïl s'est ensuite rendu à Stockholm. Frappés par un embargo international à la suite de l'invasion par les troupes irakiennes du Koweït (août 1990-février 1991), les appareils d'Iraqi Airways étaient restés cloués au sol jusqu'à l'invasion de l'Irak conduite par les États-Unis en 2003.

Depuis cette date, les avions d'Iraqi Airways ont recommencé à voler notamment vers les pays arabes, l'Iran et la Turquie.

Selon le communiqué, Iraqi Airways envisage l'ouverture de liaisons vers l'Allemagne, l'Inde, le Qatar et Barheïn.

Le 30 décembre, le groupe Air France-KLM et le ministère irakien des Transports avaient signé un protocole d'accord pour l'établissement de vols commerciaux vers l'Europe et la rénovation de l'aéroport de Bagdad,

Ce protocole d'accord couvre en premier «la préparation des ajustements techniques pour un établissement de vols commerciaux (d'Iraqi Airways), en coordination avec Air France», selon le ministère irakien.

Air France-KLM doit ensuite aider «Iraqi Airways à pouvoir se placer sur les vols internationaux, notamment les vols vers l'Europe». Le protocole prévoit également la «rénovation du 3e terminal de l'aéroport de Bagdad au niveau des standards internationaux» et la construction d'aéroports en Irak grâce aux «investissements d'entreprises françaises».