Source ID:; App Source:

Jordanie: le Parlement veut réexaminer les relations avec Israël 

Un jeune jordanien lors d'une manifestation contre Israël.... (Photo: Reuters)

Agrandir

Un jeune jordanien lors d'une manifestation contre Israël.

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Amman

Le Parlement jordanien a demandé au gouvernement de réexaminer ses relations avec Israël si l'Etat hébreu ne met pas un terme à ses raids aériens contre la bande de Gaza, a annoncé lundi un député jordanien, alors que 15 000 personnes ont manifesté à Amman contre Israël.

«La chambre basse a décidé dimanche soir de demander au gouvernement de réexaminer ses relations avec Israël si (l'Etat hébreu) poursuit son agression à Gaza», a dit à l'AFP le député indépendant Khalil Atiyeh. «Quatre-vingt-huit députés ont signé une note à ce sujet, que le gouvernement étudie actuellement», a-t-il précisé.

Selon le dernier bilan fourni par les urgences dans la bande de Gaza, les attaques israéliennes ont fait depuis samedi au total 318 morts et plus de 1.400 blessés. L'agence de l'ONU d'aide aux réfugiés palestiniens a annoncé lundi que 51 civils avaient été tués.

«Si l'agression se poursuit, nous prendrons d'autres mesures», a menacé M. Atiyeh qui, dimanche, avait piétiné un drapeau israélien avant d'y mettre le feu sous les yeux des autres députés. Un fait sans précédent à la chambre basse jordanienne.

Il n'a pas donné de précision sur ce que pourraient être les «autres mesures».

«Pour la première fois en Jordanie, nous avons le sentiment que la position du gouvernement est la même que celle du peuple», a-t-il toutefois estimé.

A l'appel des syndicats dirigés par les islamistes, 15.000 personnes ont défilé entre le siège des syndicats à Chmeisani, dans l'ouest d'Amman, et le bureau du Premier ministre Nader Dahabi, pour lui porter une lettre réclamant d'annuler le traité de paix signé en 1994 avec Israël.

Des manifestants ont brûlé des drapeaux israéliens et des photos du président américain George W. Bush, selon des responsables de la sécurité.

Dans la lettre, les manifestants demandent à l'Egypte une ouverture permanente du terminal de Rafah, qui sépare son territoire de la bande Gaza.

Dimanche, le ministère jordanien des Affaires étrangères avait convoqué le chargé d'affaires israélien pour condamner les raids.

La Jordanie est avec l'Egypte le seul pays arabe à avoir signé la paix avec Israël.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer