Source ID:; App Source:

Des manifestants contre le mur troquent les pierres contre les chaussures

Des centaines de Palestiniens manifestant contre la barrière de séparation en... (Photo: AFP)

Agrandir

Photo: AFP

Agence France-Presse
Bilin

Des centaines de Palestiniens manifestant contre la barrière de séparation en Cisjordanie ont lancé vendredi des chaussures aux soldats israéliens, imitant le geste d'un journaliste irakien contre le président George W. Bush.

Plus de 500 manifestants ont jeté des chaussures contre les soldats israéliens au lieu de pierres habituelles à Bilin. Certains brandissaient des photos du président américain et du Premier ministre israélien Ehud Olmert.

«Nous voulons manifester notre soutien au journaliste irakien Mountazer Al-Zaïdi et dire que, comme les Irakiens, nous sommes opposés à l'occupation», a affirmé à l'AFP un des organisateurs de ces manifestations hebdomadaires dans ce village de Cisjordanie, coupé par le mur de séparation.

Le journaliste avait lancé dimanche ses chaussures contre le président américain en visite à Bagdad pour protester contre l'invasion de l'Irak.

A Nilin, autre village de Cisjordanie, des manifestants ont également lancé des chaussures contre les soldats en signe de protestation contre la «politique américaine de soutien à Israël», ont rapporté des témoins.

Bilin et Nilin sont le théâtre de manifestations hebdomadaires, souvent violentes, contre la barrière de séparation auxquelles participent des militants pro-palestiniens venus d'Israël et de l'étranger.

Un enfant et un adolescent palestinien ont été tués depuis fin juillet par des tirs israéliens à Nilin.

Israël qualifie la barrière de sécurité qu'il érige sur plus de 700 km en Cisjordanie de mesure légitime qui a permis, selon lui, de limiter les attentats palestiniens.

Les Palestiniens parlent d'un «mur de l'apartheid» dans la mesure où cet obstacle s'enfonce en territoire palestinien, séparant des cultivateurs de leurs terres, pour protéger des colonies de peuplement.

Dans un avis rendu le 9 juillet 2004, la Cour internationale de justice (CIJ) a jugé illégale la construction de cette barrière et exigé son démantèlement, tout comme l'a fait ensuite l'Assemblée générale de l'ONU.

Israël n'a pas tenu compte de ces requêtes.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer