Source ID:; App Source:

Hajj à La Mecque: les pèlerins lapident des stèles représentant Satan

Des pèlerins musulmans arrivent dans la vallée de... (Photo: AFP)

Agrandir

Des pèlerins musulmans arrivent dans la vallée de Mina.

Photo: AFP

Agence France-Presse
Mina

Des centaines de milliers de pèlerins ont afflué lundi vers la vallée de Mina, près de La Mecque, pour s'y livrer au rituel de la lapidation de Satan après avoir célébré la grande fête musulmane d'Al-Adha.

Aucun incident majeur n'a été signalé par les autorités saoudiennes à l'occasion de ce gigantesque rassemblement qui, par le passé, a parfois donné lieu à des bousculades meurtrières.Des images relayées en direct sur la télévision saoudienne montraient un flux régulier de pèlerins, dont le nombre avoisine 2,5 millions cette année, encadrés par des milliers de membres des forces de l'ordre.

La dernière statistique publiée lundi par l'agence officielle saoudienne Spa indique que le nombre total de pèlerins a atteint 2.408.849 pèlerins. Parmi eux, 1.729.841 sont venus de l'étranger et 679.008, en majorité des résidents étrangers, sont venus de l'intérieur du royaume saoudien.

Pour la lapidation de Satan, chaque pèlerin doit lancer 21 cailloux sur chacune des trois stèles symbolisant le diable, transformées ces dernières années en trois blocs de béton hauts d'environ 25 mètres.

Pour prévenir les bousculades à Mina, comme celles qui avaient fait 364 morts en 2006, 251 en 2004 et 1.426 en 1990, les autorités ont fait construire sur le site des lapidations des ponts à trois niveaux.

Tôt le matin, les pèlerins avaient immolé symboliquement des animaux, généralement des moutons, en souvenir du sacrifice que faillit accomplir Abraham en tuant son fils sur ordre de Dieu, selon la tradition musulmane.

Pour ce rituel, qui marque le début de la fête d'Al-Adha (le Sacrifice), la majorité des pèlerins n'ont pas accompli physiquement le sacrifice mais acheté des bons aux autorités saoudiennes, qui immolent les animaux dont les carcasses congelées sont ensuite envoyées sous forme d'aide aux pays musulmans pauvres.

Au terme du rituel de la lapidation, les fidèles devaient se rendre à la Grande Mosquée de La Mecque pour un «tour d'adieu» à la Kaaba, édifice cubique dans lequel est conservée la Pierre noire, relique sacrée des musulmans.

Le hajj est l'un des cinq piliers de l'islam que tout musulman, selon le Coran, se doit d'accomplir au moins une fois dans sa vie s'il en a les moyens.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer