(Madrid) Dans l’est de l’Espagne, les averses ont certes aidé les pompiers à circonscrire l’incendie qui fait rage dans la région de Valence, mais aidé par le vent, le feu continue de progresser après avoir déjà brûlé 19 000 hectares.

Mis à jour le 19 août
Agence France-Presse

Des centaines de pompiers avec le renfort d’hélicoptères et d’avions sont à pied d’œuvre depuis des jours pour tenter d’endiguer les flammes qui s’étendent sur plus de 120 km et qui se sont dangereusement approchées du parc naturel de la Sierra Calderona.

« La plupart des moyens terrestres et aériens […] se concentrent sur le flanc sud-est pour éviter que le feu n’atteigne la Sierra Calderona », a expliqué en début d’après-midi Gabriela Bravo, responsable sécurité des autorités locales.

L’incendie de Bejis, qui a démarré lundi, s’est déclaré deux jours après celui du Vall d’Ebo, dans la même région et ils ont à eux deux entraîné l’évacuation de 3000 personnes.

Les averses qui se sont abattues en milieu de semaine ont permis de venir à bout de l’incendie du Vall d’Ebo vendredi, mais celui de Bejis restait lui actif.

Les pompiers de l’Unité militaire d’Urgence ont qualifié la nuit « d’intense » publiant sur Twitter des images de flammes gigantesques.

« C’est un feu très important sur une zone s’étendant sur plus de 120 km donc nous devons utiliser tous les moyens pour contenir l’incendie », a déclaré à la télévision publique Mariano Hernandez, un des responsables de pompiers de la région.

PHOTO ALBERTO SAIZ, ASSOCIATED PRESS

Un avion survole l’incendie faisant rage près de Alcublas.

Par ailleurs, de nombreuses questions émergent autour de la circulation d’un train transportant une cinquantaine de passagers dans la zone touchée par l’incendie de Bejis.

La conductrice du train qui était parti de Valence pour se rendre à Saragosse n’avait pas été alertée du danger et a dû faire demi-tour face aux flammes.

Mais, avant que la manœuvre ne soit effectuée, des passagers ont paniqué, hurlant de terreur et appelant à l’aide, certains brisant les fenêtres du train pour s’échapper à pied, selon des images diffusées à la télévision.

Une enquête a été ouverte par la police, ainsi qu’au sein de la compagnie ferroviaire Renfe et de l’opérateur Adif.

« Nous fournirons toutes les informations nécessaires pour faire la lumière sur cet incident et faire en sorte qu’il ne se reproduise plus », a déclaré la ministre des Sciences Diana Morant sur la télévision publique, défendant les « bonnes » décisions prises par le conducteur du train.  

L’incendie de Vall d’Ebo s’est déclaré samedi et celui de Bejis deux jours après, entraînant l’évacuation d’environ 3000 personnes.

Depuis le début de l’année, l’Espagne a connu 391 incendies de forêt qui ont emporté 283 000 hectares, d’après le Système européen d’information sur les feux de forêts (EFFIS), soit plus de trois fois plus qu’en 2021.

Selon les scientifiques, le réchauffement climatique augmente la probabilité des canicules ainsi que des sécheresses et, par ricochet, des incendies.