(Bruxelles) Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté jeudi les pays de l’OTAN à fournir « une aide militaire sans restriction » à son pays, afin de pouvoir faire face à l’armée russe que Kyiv affronte pour l’instant « dans des conditions inégales ».

Mis à jour le 24 mars
Agence France-Presse

« Pour sauver les gens et nos villes, l’Ukraine a besoin d’une assistance militaire sans restriction. De même que la Russie utilise, sans restriction, tout son arsenal contre nous », a déclaré M. Zelensky dans un message vidéo publié sur son compte Telegram à l’attention des chefs d’État et de gouvernement de l’Alliance atlantique, réunis en sommet extraordinaire à Bruxelles.

« L’armée ukrainienne résiste depuis un mois dans des conditions inégales ! Je répète la même chose depuis un mois maintenant », a-t-il souligné, qualifiant d’« héroïque » la résistance ukrainienne.

Il a renouvelé notamment ses demandes d’avions de chasse et de chars, notamment pour « débloquer » Marioupol, Berdiansk ou Melitopol, des villes du sud de l’Ukraine assiégées ou occupées par l’armée russe.

« Vous avez des milliers d’avions de chasse. Mais on ne nous en a pas encore donnés », a-t-il lancé dans ce message de huit minutes.

« Vous avez au moins 20 000 chars […] L’Ukraine a demandé 1 % de tous vos chars ! Donnez-les nous ou vendez-les nous ! Mais nous n’avons toujours pas de réponse claire ».

« S’il vous plaît, ne nous dites plus jamais que notre armée ne répond pas aux normes de l’OTAN. Nous avons montré de quoi nous sommes capables. Et combien nous pouvons contribuer à la sécurité commune en Europe et dans le monde », a encore ajouté le président ukrainien, qui avait dit récemment qu’il fallait « reconnaître » que l’Ukraine ne pourrait pas adhérer à l’alliance militaire occidentale.

« Nous avons le sentiment d’être dans une zone grise, entre l’Occident et la Russie. Mais nous protégeons nos valeurs communes avec vous. […] Et nous défendons toutes ces valeurs depuis un mois déjà ! », a-t-il encore plaidé.

« Je suis sûr que vous comprenez déjà que la Russie n’a pas l’intention de rester en Ukraine […] Elle veut aller plus loin » et s’en prendre « aux membres orientaux de l’OTAN, les États baltes, la Pologne », a-t-il affirmé. « L’OTAN cessera-t-elle alors de penser à la réaction de la Russie ? Qui peut en être sûr ? Et êtes-vous convaincu que l’article 5 peut fonctionner ? »

L’article 5 de la Charte de l’OTAN oblige tous ses membres à venir au secours d’un des leurs en cas d’attaque.

Le président ukrainien a par ailleurs accusé la Russie d’utiliser des bombes au phosphore sur des cibles ukrainiennes.

« Ce matin […], il y a eu des bombes russes au phosphore. Des adultes ont été tués et des enfants ont été tués à nouveau », a affirmé M. Zelensky, relayant des accusations émises jeudi par le gouverneur de la région de Louhansk (est) après des bombardements sur la localité de Roubijné.

Un autre responsable local de Louhansk avait déjà accusé le 13 mars les forces russes d’utiliser des bombes au phosphore. Et un responsable d’Irpin, à la périphérie nord-ouest de Kyiv, avait relayé mercredi sur les réseaux sociaux des accusations similaires concernant sa ville.