(Paris) Emmanuel Macron prend cinq points en un mois à 29,5 % des intentions de vote au premier tour de la présidentielle, devant la candidate d’extrême droite Marine Le Pen à 19,5 % qui gagne +1,5 point, selon un sondage Odoxa pour L’Obs paru mardi.

Publié le 15 mars
Agence France-Presse

La troisième place est disputée par le candidat LFI Jean-Luc Mélenchon, donné à 11,5 % (+0,5 point), l’autre candidat d’extrême droite Éric Zemmour, qui perd trois points et se retrouve à égalité (11 %) avec la candidate LR Valérie Pécresse (-1 point), selon cette étude.

Le président désormais candidat, très accaparé sur le plan diplomatique par la guerre en Ukraine, est toujours donné gagnant au second tour face à Marine Le Pen, à 58 % contre 42 %.

Par ailleurs à gauche, l’écologiste Yannick Jadot est donné à 4,5 %, le communiste Fabien Roussel à 3,5 % et la socialiste Anne Hidalgo à 1,5 %.

Mme Hidalgo est devancée par Jean Lassalle (3 %), le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan et le NPA Philippe Poutou (2 % chacun).

Les personnes interrogées considèrent par ailleurs que la guerre en Ukraine a eu tendance à améliorer leur opinion d’Emmanuel Macron (+9 points d’indice d’évolution), mais à détériorer celle de M. Zemmour (-35 points), de M. Mélenchon (-27 points), et de Mmes Pécresse et Le Pen (-17 points).

Le sondage a été réalisé du 9 au 11 mars auprès d’un échantillon représentatif de 2010 Français âgés de 18 ans et plus dont 1799 inscrits sur les listes électorales, selon la méthode des quotas.

Les intentions de vote de l’étude sont établies auprès des personnes inscrites comptant aller voter et ayant exprimé une intention de vote, soit 1461 individus au premier tour et 1283 au second tour. La marge d’erreur se situe entre 1,4 et 3,1 points.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.