(Kyiv) Plus de 80 000 personnes ont été évacuées ces deux derniers jours de Soumy, une ville du nord-est de l’Ukraine, et des environs de Kyiv, a annoncé jeudi le gouvernement ukrainien.

Publié le 10 mars
Agence France-Presse

Au nord-est, « de Trostianets, Soumy et Krasnopillia en direction de Poltava », à 150 km au sud, « nous avons évacué plus de 60 000 personnes en deux jours », a déclaré Iryna Verechtchouk, la vice-première ministre ukrainienne, dans une vidéo postée sur Telegram.

« Des environs de Kyiv, près de 20 000 personnes ont été évacuées », a-t-elle ajouté, « de Borodianka, Boutcha, Irpin et Gostomel », précisant que « trois mille habitants ont (également) été sortis, avec difficulté » d’Izioum, une ville de l’Est de l’Ukraine.

Plus tôt dans la journée, le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait évoqué 60 000 Ukrainiens évacués la veille des villes assiégées, dans une vidéo sur sa chaîne Telegram.

Mme Verechtchouk a également assuré que le gouvernement ukrainien « faisait tout pour que les couloirs humanitaires fonctionnent », permettant notamment l’arrivée de médicaments, de produits alimentaires et d’eau potable.

La Russie a déclenché le 24 février une offensive sur le territoire ukrainien, qu’elle qualifie d’« opération militaire spéciale », forçant plus de 2,3 millions de personnes à fuir leur pays, selon le dernier comptage de l’ONU rendu public jeudi.