(Londres) Élisabeth II a donné une réception samedi dans sa résidence de Sandringham, avant de fêter dimanche ses 70 ans de règne dans l’intimité, une des rares apparitions de la reine depuis sa brève hospitalisation en octobre.

Mis à jour le 5 février
Agence France-Presse

« Sa Majesté la reine a donné une réception pour des membres de la communauté locale et des groupes de volontaires à Sandringham House à la veille du jour de son accession au trône, le 70e anniversaire de règne de Sa Majesté », a indiqué le palais de Buckingham dans un communiqué.

« Le 6 février, la reine deviendra la première monarque britannique à célébrer un jubilé de platine », a-t-il ajouté.  

Sur les photos, souriante dans une robe bleu clair ornée d’un collier de perles et une canne à la main, la reine a coupé un gâteau préparé pour l’occasion par un résidant local, portant l’emblème du jubilé de platine.  

Parmi les invités se trouvait l’ancienne cuisinière Angela Wood, qui avait contribué à la création du « coronation chicken » ou « Poulet Reine Elizabeth », désormais un classique de la gastronomie britannique, poulet froid enrobé d’une sauce crémeuse au curry qui avait été servi au banquet du couronnement d’Élisabeth II en 1953.  

L’état de santé de la souveraine inquiète depuis qu’elle a été mise au repos par ses médecins en octobre et a passé une nuit à l’hôpital pour des examens « préliminaires » dont la nature n’a jamais été précisée. Elle a depuis considérablement réduit ses activités.  

Dimanche, elle célèbre sans fanfare le cap historique des 70 ans de règne, inégalés pour un monarque britannique, à Sandringham où elle se trouve traditionnellement pour ce jour anniversaire.  

Aucune cérémonie officielle n’est prévue en ce 6 février qui, outre son accession au trône à 25 ans en 1952, est aussi la date du décès de son père le roi George VI, auquel elle était très attachée, d’un cancer du poumon.  

Camilla sera reine consort

La reine Élisabeth II a aussi tranché : elle a fait savoir samedi qu’elle souhaitait que Camilla, deuxième épouse du prince Charles, soit connue comme reine consort lorsqu’il accédera au trône, mettant fin à un débat longtemps sensible chez les Britanniques.

Dans un message écrit à l’occasion de ses 70 ans de règne dimanche, la reine Elizabeth, 95 ans, a fait part de son « souhait sincère » que Camilla, longtemps mal aimée des Britanniques, « soit connue comme reine consort » lorsque le prince Charles, héritier de la Couronne, deviendra roi à sa mort.

« Et quand, à la plénitude des temps, mon fils Charles deviendra roi, je sais que vous lui apporterez ainsi qu’à sa femme Camilla le même soutien que vous m’avez apporté », ajoute la reine.

Le terme de « consort » s’applique à l’époux ou à l’épouse d’un monarque régnant. Théoriquement donc, Camilla devait devenir reine.

Mais son futur titre avait fait l’objet de longs débats et de solides controverses lorsqu’elle avait épousé le prince Charles en 2005, certains conseillers affirmant qu’elle n’avait pas l’intention d’être reine, préférant être connue comme « princesse » consort – une première dans l’histoire de la monarchie britannique.

Le couple s’était marié civilement, sept ans après la mort de la princesse Diana. À l’époque, la reine n’était pas venue au mariage, auquel elle avait difficilement consenti, organisant cependant une réception pour les nouveaux mariés.