(Moscou) La Russie a enregistré jeudi un record de morts quotidiennes dues à la COVID-19 pour le troisième jour d’affilée, sur fond de vaccination poussive et de mesures de confinement absentes malgré la vague du variant Delta.

Agence France-Presse

Lors des dernières 24 heures, 867 personnes sont mortes du coronavirus dans le pays, selon le bilan publié par le gouvernement russe, chiffre supérieur aux 857 décès de la veille.

Le nombre de nouvelles contaminations a lui été porté à 23 888, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis fin juillet.

Depuis la mi-juin, la Russie est frappée brutalement par le variant Delta du virus, plus contagieux.

L’épidémie est décuplée par une campagne de vaccination laborieuse, le refus des autorités d’introduire des mesures sanitaires plus strictes ou de confinement, et le faible respect du port du masque au sein de la population.

Selon les chiffres du site spécialisé Gogov, seuls 28,9 % des Russes sont actuellement complètement vaccinés, alors qu’il existe quatre vaccins nationaux.

La Russie est le pays le plus meurtri d’Europe avec 207 255 morts, selon les chiffres du gouvernement.

Fin juillet, l’institut des statistiques Rosstat, qui possède une définition plus large des morts dues à la COVID-19, faisait lui état de plus de 350 000 décès.

La situation est particulièrement sérieuse à Moscou, la capitale, qui a enregistré 3998 nouveaux cas et 62 morts jeudi, ainsi qu’à Saint-Pétersbourg avec 2077 nouvelles contaminations et 56 décès.