(Barcelone) Le couvre-feu décrété à Barcelone et dans une grande partie de la région touristique de Catalogne pour faire face à une nouvelle vague de la pandémie de COVID-19 a été de nouveau prolongé jeudi pour deux semaines.

Agence France-Presse

Un tribunal de cette région du nord-est de l’Espagne a donné son feu vert à la prolongation jusqu’au 20 août de ce couvre-feu en vigueur entre 1 h et 6 h du matin dans 176 municipalités, contre 163 auparavant, selon la décision judiciaire consultée par l’AFP.  

Explosion des contaminations

C’est la troisième prolongation de cette mesure, instaurée mi-juillet pour faire face à l’explosion de cas dans cette région, en particulier chez les moins de 30 ans, encore peu vaccinés.

Au-delà du couvre-feu, les autorités catalanes ont pris d’autres mesures, comme la fermeture des discothèques en espaces clos ou la fermeture de toutes les activités nocturnes à 0 h 30, ainsi que la limitation des réunions à 10 personnes dans les espaces publics et privés.

Ces mesures ont permis une baisse du nombre de nouveaux cas en Catalogne. Une tendance observée dans le reste du pays, où les régions, compétentes en matière de santé, ont également resserré la vis.

Mais les hôpitaux sont toujours sous forte pression en Catalogne, où environ 47 % des lits en services de soins intensifs sont occupés par des patients COVID-19, contre 20 % au niveau national.

L’Espagne est le pays européen le plus avancé dans sa campagne de vaccination, avec 58,6 % de sa population complètement vaccinée, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé.