(Copenhague) Trois personnes ont été arrêtées dans la capitale danoise à la suite de violences lors d’une manifestation en soutien aux Palestiniens, certains manifestants lançant des pierres aux forces de l’ordre et l’ambassade israélienne, selon la police et des médias locaux.

Agence France-Presse

La police continuera d’être présente sur les lieux de la manifestation tout au long de la nuit, a assuré l’inspecteur de police Paw Kaltoft sur la chaîne publique danoise DR, après avoir annoncé l’interpellation de trois personnes.

La manifestation, qui avait lieu devant l’ambassade d’Israël à Copenhague, a été dispersée en raison de « troubles » à l’ordre public, a expliqué la police locale sur Twitter, précisant que de nombreux policiers avaient été mobilisés sur les lieux.

Selon des médias locaux, quelque 4000 personnes ont participé à la manifestation. Un groupe de 50 à 100 personnes ont commencé à jeter des pierres sur le bâtiment de l’ambassade et sur la police, ont-ils précisé.  

Selon la chaîne publique DR, la police a eu recours au gaz lacrymogène et à des matraques pour disperser les manifestants.

« Tout le monde a le droit de s’exprimer pacifiquement au Danemark », a tweeté Jeppe Kofod, le ministre des Affaires étrangères danois, ajoutant que les jets de pierres contre la police et l’ambassade israélienne étaient « complètement inacceptables ». « Je le condamne clairement et fermement », a-t-il insisté.  

La manifestation, dénommée « Solidarité avec la Palestine », a été organisée en réponse au conflit en cours en Israël et dans les Territoires palestiniens, et appelait notamment le gouvernement danois à condamner l’État hébreu.  

En Cisjordanie, territoire occupé par Israël depuis plus de 50 ans, les accrochages ont été très violents vendredi avec 11 Palestiniens tués, la plupart par des balles réelles tirées par les soldats israéliens, et plus de 150 blessés, selon les autorités palestiniennes.