(Kiev) Un soldat ukrainien a été tué dans de nouveaux affrontements avec les séparatistes prorusses dans l’est du pays, a annoncé Kiev lundi, à la veille d’une visite du président du Conseil européen Charles Michel sur la ligne de front.

Agence France-Presse

Le militaire a péri dans un bombardement près du village de Pychtchevyk, dans la région de Donetsk. Les séparatistes ont tiré sur les positions ukrainiennes à l’aide de mortiers, lance-grenade et de mitrailleuses de gros calibre, a indiqué l’armée ukrainienne.  

Huit tués depuis juillet

Cela porte à huit le nombre de militaires ukrainiens tués depuis mi-février, malgré le cessez-le-feu qui était en vigueur depuis juillet.  

M. Michel arrive en Ukraine mardi pour une visite de deux jours. Il se rendra sur la ligne de front avec le président Volodymyr Zelensky et y rencontrera des militaires ukrainiens ainsi que des observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Mercredi à Kiev, il visitera un centre de vaccination contre la COVID-19 et rencontrera des responsables chargés de la lutte contre la corruption.  

Grâce à une trêve qui tenait plus ou moins depuis juillet, l’Ukraine a fait état de 50 soldats tués dans ses rangs en 2020 contre 100 morts l’année précédente.  

Cette guerre a fait au total plus de 13 000 morts, mais les hostilités se sont considérablement apaisées après les accords de paix de Minsk conclus en février 2015 sous médiation franco-allemande.

L’Ukraine et les Occidentaux accusent Moscou d’être à l’origine du conflit et de fournir troupes et armes aux séparatistes, ce que la Russie nie farouchement.