(Londres) Le chef des services secrets britanniques Richard Moore a présenté vendredi des excuses publiques pour le traitement discriminatoire infligé aux homosexuels, qui jusqu’à 1991 étaient écartés du recrutement.

Publié le 19 févr. 2021
Agence France-Presse

Cette interdiction était « injuste et discriminatoire », a déclaré le chef du MI6, le renseignement extérieur britannique, dans une vidéo sur Twitter, publiée à l’occasion du 30e anniversaire de la fin de cette mesure.

Les relations entre personnes de même sexe ont été décriminalisées en 1967 au Royaume-Uni. Mais l’interdiction du recrutement des homosexuels dans les agences de renseignement pour raisons de sécurité a subsisté « à cause de l’idée erronée qu’elles seraient plus susceptibles d’être soumises au chantage que des personnes hétérosexuelles », rappelle Richard Moore.

« Des personnes engagées, talentueuses, soucieuses de l’intérêt public ont vu leur carrière et leur vie gâchées, parce qu’on leur a objecté qu’être LGBT "était incompatible avec la profession du renseignement" », a-t-il ajouté. « À cause de cette politique », d’autres « ont vu leurs rêves d’intégrer le MI6 anéantis ».

« Aujourd’hui, je présente mes excuses au nom du MI6 pour la manière dont nos collègues LGBT et nos concitoyens ont été traités », a-t-il poursuivi, exprimant ses regrets à « ceux dont la vie a été affectée ».

Ces excuses interviennent trois jours après que le ministère britannique de la Défense a annoncé que les anciens militaires qui ont été renvoyés de l’armée en raison de leur orientation sexuelle ou identité de genre pourraient désormais récupérer leurs médailles perdues.